Poésie : « Îles »

Poème de Blaise Cendrars, extrait de « Feuilles de route », écrit entre 1924 et 1928.

→ Recopiez ce poème dans votre cahier.
N’hésitez pas à décorer votre page si vous le souhaitez !

Une fois recopié, lisez-le plusieurs fois en suivant ces indications :
– essayez de trouver le rythme et le ton qui conviennent
– imaginez où mettre de la ponctuation pour faire des pauses
repérez les liaisons

Îles
Îles
Îles où l’on ne prendra jamais terre
Îles où l’on ne descendra jamais
Îles couvertes de végétations
Îles tapies comme des jaguars
Îles muettes
Îles immobiles
Îles inoubliables et sans nom
Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais bien aller jusqu’à vous

Blaise Cendrars, « Feuilles de route », 1924-1928


Montagnes tahitiennes, Paul Gauguin, huile sur toile, 1891

Expérience 360° : plongez dans l’univers du peintre Paul Gauguin

🎧 Pour une meilleure expérience immersive, mettez vos écouteurs.
👀 Pour regarder une vidéo 360°/VR sur mobile : tournez votre téléphone et déplacez-le autour de vous.

Comparaison et métaphore

La comparaison et la métaphore sont des figures de style.

Paysage exotique avec Lion et Lionne en Afrique, Le Douanier Rousseau, 1903

Ce cours s’appuie sur le chapitre 23 de Vendredi ou la vie sauvage où Robinson et Vendredi jouent avec les mots. Vendredi devient poète et entraîne Robinson dans son jeu. Réécoutez ce chapitre :

Vendredi ou la vie sauvage, chapitre 23

Qu’est-ce qu’une figure de style ?
C’est d’abord une manière de s’exprimer. Une figure de style modifie le langage ordinaire pour le rendre plus expressif.

On dit que la comparaison et la métaphore sont des figures d’analogie, c’est-à-dire qu’on joue sur la ressemblance entre deux choses.

“Un papillon blanc, c’est une marguerite qui vole”

a) Quels sont les points communs qui permettent de rapprocher un papillon et une marguerite ?
Le papillon et la marguerite ont des points communs qui légitiment leur rapprochement : leur forme, leur couleur/blancheur, leur légèreté, le fait qu’on les trouve tous deux dans la nature.

b) Quelle différence observez-vous entre les deux énoncés suivants ?
phrase 1: Un papillon blanc, c’est comme une marguerite qui vole.
phrase 2: Un papillon blanc, c’est une marguerite qui vole.

 la phrase 1 est une comparaison : on rapproche 2 réalités (papillon et marguerite), mais elles restent distinctes → le papillon blanc ≠ une marguerite.
 la phrase 2 est une métaphore : on fond ensemble 2 réalités → le papillon blanc = une marguerite.

c) La comparaison est composé de trois éléments :

Je m’entraîne :
Dans chacune de ces comparaisons, écrivez en bleu le comparé, en rouge le comparant et soulignez l’outil de comparaison.

a) Le feuillage des arbres faisait comme une mer verte que le vent agitait.
b) Vendredi envoyait des flèches, non pour tuer, mais pour le plaisir de les voir planer dans le ciel, comme des mouettes.
c) Tel un animal domestique, Andoar passa ainsi la nuit aux pieds de son maître.

d) Dans la métaphore l’outil de comparaison disparaît.
– « La lune est le galet du ciel. »
– « L’océan est une mère qui te berce. »

→ Transformez ces métaphores en comparaisons en ajoutant un outil de comparaison.
Comment comprenez-vous ces images ?

Je m’entraîne :
Voici des métaphores inventées par Vendredi, soulignez en bleu la réalité, et en rouge l’image poétique.

a) La pluie c’est le grand chagrin de l’île.
b) L’océan c’est une peau de serpent aux mille écailles qui miroitent au soleil.

Exercices :
À votre tour créez des métaphores poétiques pour évoquer un élément du roman Vendredi ou la vie sauvage.
idées : une source, un rayon de soleil, le ciel, la mer, un rocher, un perroquet, une marguerite, Vendredi, Robinson…

Comment comprenez-vous l’image qui est créée dans cette métaphore ?
Ton visage est un paysage.


Pour télécharger la correction des « Je m’entraîne », cliquez ci-dessous :

Pour ne plus confondre nature et fonction

La nature (ou classe grammaticale) = l’identité du mot ou groupe de mots.
La fonction = le rôle du mot ou du groupe de mots dans la phrase.

Vous connaissez déjà les différentes natures qui existent : nom, adjectif, verbe, pronom, déterminant, adverbe, conjonction, préposition, interjection.

Vous connaissez également des fonctions : sujet, complément (COD, COI, circonstanciel, etc.)

Exemple : observez le mot en gras.
a) Ce roman est intéressant.
b) Je lis ce roman.

→ la nature (ou classe grammaticale) est la même dans les deux phrases = un nom commun.

→ la fonction de ce mot est différente dans ces deux phrases :
– dans la phrase a) le mot roman est sujet
– dans la phrase b) le mot roman est COD

Un mot a donc une nature qui ne change jamais. Mais sa fonction change selon où il est placé dans la phrase

👀 Ce n’est toujours pas clair ? Regardez cette vidéo :

Dictée préparée #2

Cette dictée vous permettra de réviser la conjugaison du présent et de revoir la formation du participe présent.

→ Faites les exercices dans l’ordre, sur votre cahier.
Conseil : vous pouvez faire cette page sur plusieurs jours :
jour 1 : exercices 1, 2 et 3
jour 2 : exercices 4 et 5
jour 3 : la dictée

1/ Conjuguez ces verbes au temps demandé et à toutes les personnes :
– partir (présent)
– voir (présent)
– se trouver (présent)
– faire (futur)

2/ Soulignez les sujets et accordez le verbe entre parenthèse en le conjuguant au présent :
a) Trop de gens (avoir) ………………….. peur des chiens.
b) Peu d’adultes (savoir) …………………… encore jouer.
c) Le secrétaire (rédiger) ……………………….. un courrier.
d) Vous (imprimer) ……………………………. une nouvelle recette de cuisine.
e) Comment (savoir) ……………….-tu qu’il est parti ?
f) La plupart de mes amis (s’en aller) ………………………….. .

3/ Recopiez 3 fois chaque mot et retenez leur orthographe :
le lendemain 
une butte 
quelqu’un 
un banc 
autour 
déjà 
un coup
s’asseoir 
l’intrus 

4/ Recopier la leçon sur le cahier

💖 Je retiens : le participe présent
formation :
RADICAL = 1ère personne du pluriel au présent (nous) + TERMINAISON = -ant

Exemples :
manger → nous mangeons → mangeant
agir → nous agissons → agissant
prendre → nous prenons → prenant

Exceptions à connaître par coeur :
être → étant
avoir → ayant
savoir → sachant

en + participe présent
= pour exprimer l’action en train de se faire ou la manière dont se fait l’action
Remarque >> le participe présent reste dans ce cas invariable.

Exemples : 
Elle est arrivée en sautillant. (=invariable)
Ils sont arrivés en sautillant. (=invariable)

le participe présent employé comme adjectif (= adjectif verbal)
Remarque >> il s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Exemples : 
Cet immeuble est intrigant. (=s’accorde avec immeuble)
Cette maison est intrigante (=s’accorde avec maison)

5/ Entraînez-vous sur le participe présent :

Mettez le verbe entre parenthèse au participe présent.
a) Ils sont entrés en (chanter) …………………………… .
b) En (aller) ………………………… au collège j’ai rencontré ma cousine.
c) Il a trouvé un vaccin en (faire) …………………………. des expériences.
d) Elle s’est cassé une dent en (croquer) …………………………. dans une pomme.

Remplacez les propositions soulignées par un adjectif verbal équivalent. N’oubliez pas de faire l’accord quand c’est nécessaire. Recopiez la phrase en entier.
exemple : Il a parlé avec la voix qui tremble. Il a parlé avec la voix tremblante.

a) De cette colline, on a une vue qui plonge sur le village.
b) Des petits pains qui croustillent embaument la boulangerie.
c) Son allure qui effraie fait fuir les passants.
d) Sa mère lui a dit quelques mots qui l’ont réconforté, et il a repris confiance en lui.

6/ Dictée.
Nom propre dans la dictée : Momo

→ écoutez le texte de la dictée (mais n’écrivez pas) :

 écoutez à présent cette version et prenez la dictée (avec la ponctuation) :

 réécoutez autant de fois que nécessaire et relisez-vous.


Si vous avez une imprimante, vous pouvez télécharger ce travail :

Orthographe : mots invariables indispensables

Tous ces mots s’écrivent toujours de la même façon, alors apprenez-les pour de bon !

Conseils pour apprendre l’orthographe de ces mots :
1. Je lis le mot et je l’épelle à haute voix
2. Je recopie le mot avec le modèle, puis je cache le modèle et j’écris le mot
3. Je demande à quelqu’un de me faire la dictée puis je me corrige avec le modèle
4. Je recopie au moins 3 fois les mots où j’ai fait une erreur
5. Je redemande à quelqu’un de me faire la dictée
→ Je suis prêt lorsque ma dictée est sans erreur. Sinon, je recommence !

💕 Conseil pour bien mémoriser :
– vous aurez besoin de calme pour vous concentrer. Mettez des boules Quies ou des écouteurs (sans son) pour être tranquille.
– n’essayez pas de tout faire d’un coup ! Il y a 9 listes, ne faites pas plus d’une liste par jour.
– il est normal d’oublier, il faut donc réviser !

Liste 1
Ailleurs
Afin de, Afin que
Ainsi
Alors
Au-dessous, au-dessus
Aujourd’hui, demain, hier
Auprès de
Aussi
Aussitôt
N’importe quoi
Liste 2
Autant
Autour
Autrement
Avant, après
Avec, sans
Beaucoup
Bientôt
Car
Ceci, cela
Cependant
Liste 3
Chez
Comme
Comment
Contre
D’abord
Dans
Dedans, dehors
Déjà
Quand même
Depuis
Liste 4
Dès lors, dès que
Dessous, dessus
Devant, derrière
Là-bas, ici
Jamais
Jusque, jusqu’à
Tant mieux
Loin
Longtemps
Lorsque
Liste 5
Maintenant
Mais
Mieux
Parce que
Par-dessous, par-dessus
Parmi
Pas
Pendant
Peu
Autrefois
Liste 6
Sauf
Selon
Seulement
Sinon
Soudain
Sous
Souvent
Surtout
Tantôt
Tant pis
Liste 7
Donc
Également
Encore
Enfin
Ensuite
Environ
Exprès
Hélas
Tard
Tellement
Liste 8
Plus, moins
Plusieurs
Plutôt
Pourquoi
Pourtant
Près de
Presque
Puis
Quand
Tout à coup
Liste 9
Tôt
Toujours
De travers, à travers
Très
Trop
Vers
Voici, voilà
Vraiment
Dont
Parfois

Téléchargez la fiche (les 9 listes de mots et les conseils) :

Dictée préparée #1

Les exercices 1 à 5 ont pour but de vous préparer à la dictée.

→ Ce travail est à faire sur votre cahier.

1/ Conjugaison : conjuguez les verbes suivants au temps demandé et à toutes les personnes.
avoir (imparfait)
– être (imparfait)
– arriver (passé simple)
– s’installer (passé simple)
– s’endormir (passé simple)

2/ Formez un adverbe à partir de ces adjectifs. 
Rappel : trouvez le féminin de l’adjectif pour vous aider.
a) mou
b) exact

3/ Mettez ces GN au pluriel.
Retenez : le participe passé employé comme adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.
a) un corps accroupi
b) un mollet croisé
c) un genou remonté
d) une main posée

4/ Donnez la classe grammaticale de chacun des mots, puis recopiez 2 fois chaque mot et retenez leur orthographe : 
mollet
menton
ainsi
fond
recroqueviller
aussitôt
corps

5/ Homophones : ne pas confondre “si” et “s’y”

Exercice : complétez par “si” ou “s’y”
a) Je ne sais pas …….. j’irai au foot.
b) Elle …….. prend toujours tôt pour organiser ses vacances.
c) Les cours de danse recommencent bientôt : qui …….. est inscrit ?
d) Il était …….. fatigué qu’il s’est couché tout habillé.
e) …….. tu viens chez moi, tu pourras voir mon chat.
f) Les devoirs, elle …….. met aujourd’hui !
g) On a changé d’heure, mais elle n’arrive pas à …….. habituer.

6/ Dictée

→ écoutez le texte de la dictée (mais n’écrivez pas) :

 écoutez à présent cette version et prenez la dictée (avec la ponctuation) :

 réécoutez autant de fois que nécessaire et relisez-vous.


Si vous avez une imprimante, vous pouvez télécharger ce travail :

Robinsonnades

Exprimer un avis personnel : quel film avez-vous le plus envie de voir ?

Ce travail est à m’envoyer dans un message Pronote.
Conseil : rédigez d’abord au brouillon sur votre cahier, puis recopiez dans un message Pronote.

Objectifs : écrire un texte de 2 paragraphes et donner son avis.
Travail à faire : regardez les 3 bandes annonces et choisissez celle qui vous donne le plus envie de voir le film. Ensuite :
– expliquez dans un premier paragraphe en quoi ce film a l’air d’être une robinsonnade.
– expliquez dans un deuxième paragraphe pourquoi vous avez envie de voir ce film.

Bande annonce 1 : Seul au monde (2001)
Bande annonce 2 : Seul sur Mars (2015)
Bande annonce 3 : La tortue rouge (2016)

Histoire des arts : le Douanier Rousseau

Découvrez l’oeuvre d’un peintre hors du commun.

Quels sont les premiers mots qui vous viennent à l’esprit lorsque vous regardez ce tableau ?

Femme se promenant dans une forêt exotique, Le Douanier Rousseau, 1905
huile sur toile, 100 x 80,6 cm

Henri Rousseau (dit le Douanier Rousseau)

Il n’a jamais quitté la France, et pourtant il a peint des paysages exotiques !
Il n’a jamais pris de cours de dessin ou de peinture (c’est un autodidacte), et pourtant on finira par reconnaître son talent !
Il était douanier à Paris (c’est à dire que son travail consistait à contrôler les marchandises qui entraient dans la ville), et c’est pour cette raison qu’on l’a surnommé « le Douanier Rousseau ».

Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le peintre, et découvrir d’autres de ses oeuvres : (vous n’avez pas besoin du son, et elle ne dure que 4’30 »)

Vocabulaire de la vidéo :
autodidacte : se dit d’une personne qui s’est instruite par elle-même, sans maître ou professeur.
hilarité : explosion de rire(s)
inébranlable : ne pas se laisser décourager
susciter l’admiration : provoquer de l’admiration
s’enticher : avoir de l’attachement, de l’attirance


Étudions ce tableau

1. Un paysage exotique imaginaire.

a) Quels éléments du tableau nous font dire qu’il s’agit d’un paysage exotique ? Dans quelle partie du globe trouve-t-on ce genre de paysage ?
b) Quels éléments rendent le tableau irréel et nous font dire qu’il s’agit d’un paysage imaginaire ?
Pour répondre à ces questions, intéressez-vous au décors, aux couleurs, aux proportions.

2. Quand le monde civilisé rencontre la nature sauvage.

b) Quel contraste y-a-t-il entre cette femme et le paysage ?
Pour répondre, intéressez-vous à l’attitude de la femme et à ses vêtements.

3. En quoi peut-on rapprocher ce tableau de Vendredi ou la vie sauvage ?

a) Quels éléments du tableau peuvent nous faire penser à Vendredi ou la vie sauvage ?
b) En quoi peut-on rapprocher la femme de Robinson ?


Expérience 360° : plongez dans un rêve avec le Douanier Rousseau

🎧 Pour une meilleure expérience immersive, mettez vos écouteurs.
👀 Pour regarder une vidéo 360°/VR sur YouTube :
– sur mobile : tournez votre téléphone et déplacez votre téléphone autour de vous
– grâce à un Cardboard : cliquez sur l’icone Cardboard et mettez le téléphone dans le Cardboard
– sur l’application YouTube VR : cherchez « ARTE 360 »

Les adverbes

L’adverbe est un mot invariable : il s’écrit toujours de la même façon.

1) Le rôle des adverbes : à quoi servent-ils ?
– Un adverbe sert à préciser une situation (quand, où, comment, dans quel ordre).
– Ils peuvent aussi servir à relier les différentes phrases d’un récit.

Exemples :
a) Robinson court rapidement. → « rapidement » précise le sens du verbe « courir » et donne une information sur la manière dont Robinson court.

b) L’île n’est pas très grande. → « très » modifie le sens de l’adjectif « grand ».

c) Robinson pêche assez bien. → « assez » modifie le sens de l’adverbe « bien ».

d) Robinson a d’abord planté du blé, puis il a domestiqué des animaux. → « d’abord » et « puis » permettent de comprendre dans quel ordre s’est déroulée l’action.

→ Récapitulons avec cette vidéo :

2) Former des adverbes : beaucoup d’adverbes sont formés à partir d’adjectifs.

a) La plupart des adverbes terminés par -ment se forment en ajoutant -ment au féminin de l’adjectif.
courageux courageuse courageusement
concret concrète concrètement
vif vive vivement
gai gaie gaiement

Exceptions : jolie joliment / vraie vraiment

b) Les adjectifs terminés par -ent forment leurs adverbes en -emment.
violent violemment
impatient impatiemment

Exception : lent lentement

c) Les adjectifs terminés par -ant forment leurs adverbes en -amment.
brillant brillamment
méchant méchamment

3) Les adverbes de temps
Regardez cette vidéo :

4) Entraînez-vous !
Répondez au QCM sur Pronote.