Les préfixes grecs et latins

Regardez cette vidéo, puis notez la leçon qui se trouve en dessous dans votre cahier.

XI/ Les préfixes d’origine grecque et latine :
Le Français est une langue d’origine latine, comme l’Espagnol, le Portugais, le Roumain, l’Italien : on parle de langues latines ou romanes. Le latin était la langue des romains : ces derniers ont imposé leur langue aux gaulois, après les avoir envahis, au premier siècle avant Jésus Christ.
La plupart des mots français viennent du latin. Pour former de nouveaux mots, on utilise la dérivation affixale : on ajoute des préfixes à des radicaux. Un préfixe est une syllabe que l’on place avant le radical (la base du mot, partie qui ne change jamais). 
De nombreux radicaux et préfixes français viennent du latin. Certains viennent aussi du Grec : au seizième siècle, on a utilisé des préfixes grecs pour former des mots savants (sciences, médecine, technique). La langue française se nourrit aussi d’autres langues comme l’anglais (chewing-gum)et l’arabe (magasin).

a/ Le sens des préfixes d’origine latine :
–> a (ad-, af-, ac-, al-, ap-, as-, at-) –> vers –>apporter, accoster
–>ex (é-) –> hors de –> exporter, émettre
–> in (im-, il-, ir-) –> dans / contraire de –> importer impossible
–> con (co-, col-, com-) –> avec –> copain, compagnon
–> tra (trans-) –> à travers / changement –> traverser, transformer
–> dé (dys-) –> sans / enlever –> désarmer, disproportionné
–> re –> à nouveau / en arrière –> recommencer, rejeter
–> pré (pro-) –> avant –> préfixe, procession

b/ Le sens des préfixes d’origine grecque :
–> anti –> contraire de –> antipathique, antidote
–> pyro –> feu –> pyromanie, pyrotechnique
–> hydro (hydr-) –> eau –> hydrater, hydratation
–> aéro –> air –> aérospatial
–> antho –> fleur –> anthologie (recueil de plusieurs poèmes, la fleur symbolisant la poésie)
–> hyper –> au dessus de –> hypersensible
–> auto –> soi-même –> autodestruction
–> hémo (hém-) –> sang –> hémoglobine

🌹 Pour s’entraîner : exercices 1, 5 et 6 pages 118-119.

Le mythe de Pénélope

Pénélope et les prétendants, huile sur toile de John William Waterhouse, 1912, musée d’art d’Aberdeen, Ecosse.

Regardez la vidéo suivante, puis répondez aux questions dans votre cahier, en rédigeant des phrases (correction à la rentrée) :

🦋 Vocabulaire :
* Jeux : concours sportifs et d’athlétisme, dans lesquels les Grecs s’affrontaient afin de prouver leur valeur.
*Prétendant(e) : personne qui revendique un trône auquel il / elle prétend avoir droit.
* Linceul : linge / morceau de toile qui enveloppe le corps d’un cadavre.
* Grimer : se déguiser, prendre une autre identité.

🌹 Questions :

1/ De quelle île Pénélope est-elle la princesse ?

2/a. Comment Icarios, père de Pénélope, décide-t-il de choisir le mari de sa fille ?
b. A l’issue de quelle épreuve Ulysse devient-il roi d’Ithaque ?
c. Comment Ulysse et Pénélope appellent-ils leur petit garçon ?

3/ Pour quelle raison Ulysse doit-il quitter sa famille ?

4/a.Une fois Ulysse parti, combien de prétendants envahissent son palais?
b. Pour quelles raisons désirent-ils épouser Pénélope?

5/a. Quelle « excuse » Pénélope trouve-t-elle afin de repousser le mariage ?
b. Que fait-elle, chaque soir, pour le retarder à l’infini?

6/a. Au bout de combien de temps (guerre de Troie + retour en mer) Ulysse revient-il à Ithaque?
b. Comment s’introduit-il dans son palais, afin de ne pas être reconnu?

7/a. Quelle épreuve Pénélope organise-t-elle, afin d’identifier son mari?
b. Quel sort Ulysse fait-il subir aux prétendants?
c. Finalement, comment Pénélope s’assure-t-elle que l’homme déguisé en mendiant est bien son époux ?

Phrase simple / complexe

👁 Regardez cette vidéo explicative, avant de noter la leçon en dessous. 👁

Vidéo pédagogique de Patricia Bonnard Sarrio

IX/ Varier phrases simples / phrases complexes :

a) La phrase simple :
Une phrase simple comporte au maximum un seul verbe conjugué. Au maximum, elle n’a donc qu’une seule proposition (= le verbe conjugué et ce qui l’entoure, le sujet et ses compléments)
Exemple : [Circé a une belle voix.]
Une phrase simple peut n’avoir aucun verbe conjugué (phrase non-verbale) ou alors un verbe à l’infinitif : dans ce cas, elle comporte 0 proposition
Exemple : →  Non !→ Se métamorphoser ?

b) La phrase complexe : 
Une phrase complexe comporte, au minimum, 2 verbes conjugués (donc deux propositions). La phrase complexe peut être formée de différentes manières.
La juxtaposition : quand les propositions sont reliées par des signes de ponctuation ( : / ; / , ), on dit qu’elles sont juxtaposées
Exemple : [ Circé chante ] : [ elle veut envoûter les compagnons d’Ulysse. ]
La coordination : lorsque les propositions sont reliées par des conjonctions de coordination ( mais / où / et / donc / or / ni / car ), on dit qu’elles sont coordonnées. 
Exemple : [ Circé chante ] car [ elle veut envoûter les compagnons d’Ulysse. ]
La subordination : quand les propositions sont attachées par des mots subordonnants ou des pronoms relatifs ( que / qu’ / lorsque / pour que / qui / dont / où ), elles s’appellent des propositions subordonnées.
Exemple : [ Circé chante ] pour que [ les compagnons d’Ulysse soient envoûtés.]

🌹 Pour s’entraîner : exercices 1, 2, 4 et 8 pages 38-39 + 1, 4, 6 et 8 pages 46-47 de votre cahier de TD.