Une nuit source d’inspiration

⭐ « Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou » 💃

Photographie du poète Arthur Rimbaud, âgé de 17 ans, par Etienne Carjat, 1871.

🌱Arthur Rimbaud est un poète français, né en 1854 et décédé en 1891. Il incarne la précocité (=intelligence très développée, très tôt) : ce fut un adolescent rebelle, qui méprisait les codes de la société bourgeoise.
Mal aimé de sa mère, Vitalie Cuif, il fugua plusieurs fois de son domicile avant ses seize ans.
Son premier recueil, Poésies, est rédigé entre 1868 et 1870 : le poète n’a alors que quatorze ans.
Dans Ma Bohème, il évoque son désir de liberté. Le mot « bohème » désigne un mode de vie, au jour le jour, sans but précis. Cela désignera pas la suite un style vestimentaire.

Ma Bohème

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot soudain devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse, et j’étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou.

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soir de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

Arthur Rimbaud, Ma Bohème (Fantaisie), 1870

Vocabulaire :
* Paletot : vêtement d’homme que l’on porte au dessus d’autres vêtements
* Idéal : plus proche d’une idée que de la réalité
* féal : serviteur
* culotte : au dix-neuvième siècle, le pantalon.

🌹 Questions :

1/ Ce poème reprend la forme traditionnelle du sonnet, héritée d’Italie.
a) Combien de strophes comporte-t-il ? Combien de vers comporte chacune d’entre elle ?
b) Quelle est la mesure des vers ?
c) Comment les rimes sont-elles organisées ?

2/a) Faites le portrait et décrivez la vie du poète, en deux lignes.
b) Relevez trois mots ou expressions de l’isotopie de la pauvreté.

3/ Comment vit-il sa pauvreté ? Que lui permet-elle de créer ? (Aidez-vous des vers 3, 6, 7 et 8).

4/ Arthur Rimbaud renouvelle la poésie traditionnelle, en utilisant un langage normalement  » peu poétique », et en jouant sur les rythmes.
a) Relevez cinq mots ou expressions enfantines / populaires / du quotidien.
b) Dans quel vers oblige-t-il le lecteur à faire une pause à cause d’un point ? (Cela est normalement interdit en poésie).
c)  » mes souliers blessés. » Quelle est cette figure de style ?

5/ Le poète va encore plus loin dans la provocation.
a) Citez trois expressions du poème où il sous-entend qu’il éprouve des désirs adolescents / charnels / sensuels / sexuels.
b) Quelle boisson (troisième strophe) l’aide à créer de la poésie ?
c) « Des lyres » (vers 13) : quel est le jeu de mot ? Quel autre mot le lecteur peut-il entendre ?
d) Citez le vers qui indique que l’ivresse lui donne des hallucinations.