Écrire sur la ville

La ville peut être une source d’inspiration pour les artistes.

Voici un extrait du poème “Marseille”, écrit par Jules Supervielle dans son recueil Débarcadère (publié en 1922) :

“Marseille, écoute-moi, je t’en prie, sois attentive,
Je voudrais te prendre dans un coin, te parler avec douceur,
Reste donc un peu tranquille que nous nous regardions un peu”

Dans cet extrait, Supervielle personnifie la ville de Marseille : le poète s’adresse à la ville directement, comme à une personne. Il y a une certaine familiarité puisqu’il la tutoie.

Travail à faire
Sujet et consignes : en vous inspirant du poème de Supervielle, écrivez à votre tour quelques vers sur la ville de votre choix. 

– vous vous adresserez directement à cette ville (au choix : tutoiement ou vouvoiement)
– vous écrirez à la 1ère personne du singulier (je)
– vous donnerez un titre à votre poème
– longueur : 3 vers minimum
– bonus : vous pouvez faire des rimes si vous le souhaitez
→ faites ce travail d’abord au brouillon, puis envoyez-moi votre texte via ce formulaire. N’oubliez pas de cliquer sur « envoyer » !


Découvrez le travail de l’artiste Thomas Sindicas qui a produit une série de dessins des Portes de Paris :